les orages en montagne

image11.gif
En montagne les orages sont particulièrement violents et nombreux.
Ils représentent un risque important pour les randonneurs et les alpinistes. Il est impératif de consulter la météo avant de partir pour une randonnée ou une course en haute montagne. Il faut aussi savoir utiliser l’information et interpréter les signes locaux et ne jamais oublier que la décision finale c’est l’affaire de toute la cordée.

Extrait de Premier de Cordée de Roger Frison Roche

…Les alpinistes se souciant peu du paysage, grimpaient indifférents à la majesté du site…A chaque emplacement de repos, Servettaz jetait un rapide coup d’œil vers l’est ; le soleil était encore caché par l’Aiguille verte, toute proche, mais de rougeurs inquiétantes plaquaient le ciel, auréolant sa calotte de glace et de longs écheveaux pourpre s’effilochaient entre les 4 et 5000 mètres. Le ciel fut traversé d’est en Ouest par de légers nuages floconneux poussés par un souffle qui n’atteignaient pas encore les bas-fonds terrestres…
- Mauvais ! Mauvais ! grommela Servettaz. Les ravoures du matin mettent l’eau au moulin…Lorsque les ravoures… ces longues traînées rouges, paraissent au lever du soleil, c’est signe de pluie pour l’après-midi…
- As-tu remarqué les ravoures, Georges ?… Non, eh bien, il fallait y prêter attention, le temps se gâte : les ravoures tout à l’heure, et maintenant c’est l’âne qui se met sur le Mont Blanc. Regarde !…Ce nuage isolé dans le ciel et qui heurtait ainsi le roi des montagnes, les guides le connaissaient ; dans le pays on l’appelle l’âne en raison de sa forme bizarre : il signifie le mauvais temps à brève échéance.
- Continuons ! déclara Servettaz, tant que la Verte n’a pas mis son chapeau, on ne risque rien….
Comme ils atteignaient le pied d’un petit mur vertical, l’Aiguille verte se couvrit, mit son chapeau comme on dit.
Ils devinèrent que l’ascension était terminée à l’énorme rafale de vent qui faillit les coucher sur le pierrier de la cime. Puis le calme revint, accompagné d’une zone de silence, et dans le brouillard, ils distinguèrent une forme humaine aux contours flous qui se penchaient sur eux ; l’étrange silhouette drapée flambait tout doucement, de légères flammes bleues la caressaient en tout sens, disparaissant, revenant, et la tête apparaissait auréolée de feu sur le fond gris :
- La foudre est sur la Vierge ! murmura Georges.
…Les feux follets crépitaient sans discontinuer sur la robe de la Vierge ; on eut dit qu’un poste invisible émettait des messages avec l’espace ; d’ « étranges bruits emplirent l’air ; cela arrivait comme un bourdonnement aux oreilles des grimpeurs et en même temps il leur semblait qu’une invisible main tirait, tirait leur chevelure.
- Entends-tu Georges ? Les abeilles…entends-tu, les abeilles bourdonnent ! Vite ! partons ! La foudre est sur nous…
Comme ils atteignaient un petit mur vertical de huit à dix mètres, l’air vibra très doucement, comme au passage d’un fluide ; les vibrations s’amplifièrent et ce fut à nouveau le bourdonnement d’un essaim, le chant des abeilles ! En entendant pour la seconde fois le bruissement mortel, les deux guides pâlirent sous le hâle ; ce bruissement, ce bourdonnement, c’était à nouveau l’indice formel d’une extraordinaire teneur en électricité statique…
Premier de Cordée
Roger Frison Roche

QUELQUES SIGNES PRECURSEURS DE L’ORAGE EN MONTAGNE

* Brume matinale, assez dense en fond de vallée, en période de temps chaud

* petits cumulus isolés apparaissant dès le matin

* Apparition de cumulus dont les bases sont très nettes, couleur gris plomb

* Voile de nuages denses et cireux avec, à l’avant, de gros cumulus aux sommets très marqués

* Apparition de bancs d’altocumulus ou de cumulus chaotiques, ondulés, floconneux, à tourelles multiples

* En période chaude, visibilité très réduite, ciel gris, ocre

* La nuit, des décharges électriques lointaines appelées improprement  » éclairs de chaleur  » qui indiquent généralement des orages à venir.

LE COUP DE FOUDRE

* Les phénomènes électriques précèdent un coup de foudre

La charge en électricité de l’air se signale à l’attention de l’alpiniste ou du randonneur de façon spectaculaire : c’est le  » bruit des abeilles « , les cheveux se dressent sur la tête, des aigrettes lumineuses apparaissent sur les arêtes environnantes ainsi que sur la tête et les mains des alpinistes.

* Les modes de foudroiement

¤ le coup de foudre direct

image12.gif

Il atteint l’alpiniste lorsqu’il se trouve sur une proéminence naturelle ou une arête. Les chances d’atteinte directe augmentent quand la victime porte des objets métalliques tels que piolet, skis…placés au-dessus des épaules.

¤ le coup de foudre par le courant de sol.

image13.gif

Un éclair touchant le sol se diffuse comme une onde. Le cheminement du courant varie selon la résistance du terrain. Si le rocher est humide, le trajet du courant reste en surface. Ainsi, ce sont parfois des groupes entiers de randonneurs qui sont atteints.

¤ le coup de foudre par l’éclair latéral
Un éclair latéral peut très bien atteindre une personne abritées dans une cavité naturelles ou sous les arbres.

LA PROTECTION- QUELQUES CONSEILS

* S’éloigner rapidement d’un lieu exposé si l’orage menace

image14.gif

* Rechercher une pente neigeuse, un éboulis pour se mettre à l’abri des coups directs

* Utiliser comme siège un petit bloc isolé qui coupe le corps des courants de sol

image15.gif

* Eviter de fuir de façon désordonné

* Choisir un emplacement sec, loin des zones humides

image16.gif

* Choisir des grottes ou des anfractuosités suffisamment grandes pour pouvoir s’asseoir à plus d’un mètre des parois et avoir trois mètres au-dessus de sa tête

image17.gif

* En groupe, s’isoler des autres en maintenant entre chacun un écart de 2 mètres minimum

image18.gif

* Seuls, sur une vire, penser à s’arrimer à la paroi pour éviter une chute

image19.gif

QUE FAIRE DES EQUIPEMENTS ?

Vêtements et accessoires

¤ Eviter de porter des objets métalliques au contact de la peau

¤ Changer ses vêtements humides de sueur et les remplacer par des vêtements secs puis enfiler une veste imperméable

Les matériels

¤ Eloigner les objets métalliques. Si c’est impossible, les attacher sur le sac à dos, en évitant que les extrémités dépassent la tête

¤ Ecarter piolet, crampons et tout autre matériel métallique

¤ Marquer avec soin l’emplacement de ce matériel. L’orage en montagne s’accompagne la plupart du temps de neige. Le paysage est ensuite totalement transformé. Ne pas retrouver son matériel peut être très ennuyeux lorsqu’il faut regagner la vallée.

image20.gif



Répondre

SALON DES VIGNERONS ET DES ... |
fidelite |
kass les nuts !!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CDI Toulouse-Lautrec
| NEW DAY RELOOKING
| Piques et répliques - 2